Le protocole est "beaucoup plus" souple pour le prince Harry que pour son frère William